Apres le tirage au sort de la coupe aux grandes oreilles version africaine, votre quotidien s’est entretenu avec le technicien français du Horoya, Victor Zvunka.

« Ecoutez ! Ça changé puisqu’on ne tombe pas sur une équipe sénégalaise. A présent je vais essayer de mieux connaitre cette équipe nigérienne. On ira sur place là-bas pour avoir une idée sur la valeur exacte de cette équipe. Ce qui sera un atout pour nous ou nous trouverons d’autres moyens pour avoir toutes les informations sur notre adversaire.

La question de savoir si le tirage fera changer son programme de travail ? Il dira non. Ça n’aura aucun impact sur mon programme déjà planifié. Mais son seul problème est le Chan. Car le Horoya va perdre six de ses joueurs. Ce qui sera un coup dur pour nous. On aura des difficultés pour travailler et pour mettre en place une équipe solide. D’ailleurs si l’équipe nationale locale se qualifie jusqu’en finale du CHAN qui est prévue le 04 février, nous, nous démarrerons le tour préliminaire du 10 au 12. Donc une semaine après. Ce qui nécessiterait une grande préparation pour être fin prêt face aux nigériens. »

Laissez un commentaire

Cet article vous a plu ? Laissez un commentaire !
Entrez votre nom ici