Le lynchage médiatique dans la presse locale, dont est victime le président de la fédération guinéenne de football, monsieur Mamadou Anthonio Souare, est financé par un syndicat de dirigeants sportifs aigris, jaloux qui, à la porte de l’enfer, n’ont qu’une seule préoccupation : faire partir Antonio de la FGF à tout prix pour qu’ils reviennent aux affaires afin de reprendre leurs sales besognes : piller les fonds alloués pour le développement du football dans notre pays. Pour ce faire, Ils ont recruté des journalistes « pingouins », ces petits mendiants à la recherche de leur quotidien, souffrant de mégalomanie, pour s’attaquer à monsieur Antonio Souare, le pauvre qui a un amour fou pour le football.

Depuis qu’il a pris les destinées de Horoya AC jusqu’à son élection à la tête de la fédération guinéenne de football, quel est ce dirigeant sportif guinéen qui met autant son argent propre dans le rayonnement du football en Guinée que lui ? Quel est ce patron de club qui accepte de se faire saigner financièrement de la sorte ? Quel est ce dirigeant sportif depuis l’indépendance de la Guinée le 2 octobre 1958 qui a osé construire une académie de football en Guinée ?

Ces minables dirigeants et journalistes sportifs mécréants, ingrats, lâches, cyniques, se cachant derrière des prêtes noms, seront tous démasqués. Nous sommes en train de les découvrir petit à petit.

Ils n’osent pas s’afficher pour ne pas subir la rigueur de la loi. Lâches qu’ils sont, ils préfèrent passer par des gens pour financer une campagne de dénigrement à outrance contre Antonio.

Continuez à vous morfondre et vous ronger les ongles dans vos petits salons de Paris et de Conakry, Antonio continuera tranquillement son petit bonhomme de chemin et nulle ne pourrait l’empêcher de progresser ou le décourager dans sa volonté absolue de sortir notre football de sa léthargie. C’est Dieu qui en a voulu ainsi. Il suit son destin, ne le savez vous pas ?

La jeunesse guinéenne dans son ensemble que vous avez toujours trompé ou brimé, est avec Antonio Souare. Antonio bénéficie également du soutien des dirigeants de clubs, les présidents des ligues régionales, les membres statutaires, des supporters par milliers à travers le pays, femmes, bref de la majorité écrasante des Guinéens. C’est le cas à l’étranger, à la CAF, FIFA, où il bénéfice d’un soutien total des dirigeants de ces institutions.

Continuez votre sale boulot ici, l’étoile de Antonio brille et brillera toujours.

Laissez un commentaire

Cet article vous a plu ? Laissez un commentaire !
Entrez votre nom ici