Le Ministre des Sports, de la Culture et du Patrimoine Historique a reçu ce lundi trois binationales accompagné par leur nouvel entraineur, le français Clément petit ainsi que l’ensemble du Bureau Exécutif de la Fédération Guinéenne de Handball en sa tête son Président Mamadouba Paye Camara.

Saisissant cette occasion d’être avec trois de nos compatriotes qui ont accepté de laisser la sélection française au profit de la Guinée, leur pays d’origine, Sanoussi Bantama Sow, le ministre des sports a déclaré : « Je suis très satisfait et c’est le moment pour moi de réitérer le point de vue que j’ai vis à vis de cette fédération. La Féguihand et celle de la Féguibasket sont des disciplines qui sont entrain de révolutionner les sports guinéens. Donc il faut les encourager. Ils nous rassurent chaque jour. Et le fait de venir ici à mon département, avec le sélectionneur français Clément Petit et les trois handballeuses binationales, prouvent à plus d’un titre que cette Féguihand est prête à occuper la première place des sports en Guinée. Donc nous sommes satisfaits et ça nous renforce dans notre conviction. Franchement je n’ai pas de message à adresser à nos sœurs mais plutôt à la Féguihand. Car si elles ont accepté de venir jouer en Guinée malgré qu’elles soient nées en France, et qu’elles y vivent, cela doit interpeller tout le monde  et à tous les niveaux. Notamment ministère en charge des sports, ladite fédération qui doivent œuvrer pour ne pas décevoir nos sœurs qui ont accepté de défendre notre couleur nationale. C’est pourquoi nous devons leur créer les conditions qu’il faut pour qu’elles puissent encourager d’autres guinéens à porter le maillot guinéen. Pour finir en tant qu’état, j’ai promis d’aider Paye avec toute son équipe et inchalla je le ferai. »

Pour le sélectionneur français de la Fédération Guinéenne de Handball, Clément Petit, le discours du Ministre des Sports  de la Culture et du Patrimoine Historique est très rassurant. C’est pourquoi le coach du Syli féminin n’a pas manqué de tenir ces propos : « J’ai surtout tenu à lui relater le travail qu’on a entamé depuis notre arrivée à travers notre premier stage entre la France et le tournoi de l’Espagne. En plus, je suis très honoré de cet accueil. Car on sent que le Ministre des sports veut aider les sports de son pays. Et je pense qu’il reconnait le mérite des disciplines qui ont le vent en poupe et qui cherchent à construire des choses pour la Guinée. »

Une photo de famille a été donc le point final de cette audience que le Ministre des Sports de la Culture et des Sports a bien voulu accordé à la Féguihand à travers ses trois binationales en séjour à Conakry.

Laissez un commentaire

Cet article vous a plu ? Laissez un commentaire !
Entrez votre nom ici