Difficile parfois pour le club de Matam de faire des bons résultats en dehors de nos frontières lors de ces campagnes africaines, le Horoya par contre négocie bien ces matches à la maison avec la clé des victoires ou des nuls. Avant de recevoir le Stade Malien ce weekend au vieux Stade du 28 Septembre, votre quotidien s’est intéressé à ce constat.

Malgré la succession des entraîneurs à la tête de ce club, les rouge et blanc de Matam sont toujours restés fidèles à produire des bons résultats à Conakry. La preuve, on se rappelle encore de cette fameuse remontada face au club libyen Al Nasr de Benghazi ( Match aller 3.0 au retour ( 6 1 ). Un veritable expoit du représentant guineen qui aurait étonné à plus d’un titre. Et qui d’ailleurs commencé à afficher les ambitions daller loin dans la plus prestigieuse des compétitions interclubs de la CAF.

Une performance annuelle qui ne fait l’objet d’aucun doute à travers deux matches sans victoire sur le rectangle vert du vieux stade du 28 septembre notamment face à L’ES Tunisie (1-1) lors du premier match des phases de poule et le match aller des quarts de finale face à Wydad de Casablanca (0-0). Une statistique qui plaide en faveur des hommes de Didier Gomez Da Rosa..

Espérons que ce dimanche devant son public chaud bouillant, le champion de Guinée en titre aura son ticket pour le prochain tour qualificatif de la Ligue des champions face au Sa gde Malien de Bamako. Ladite opposition Ouest africaine interclub de football est prévue ce dimanche à 16h TU.

Laissez un commentaire

Cet article vous a plu ? Laissez un commentaire !
Entrez votre nom ici