Au terme d’une qualification historique pour le seul représentant guinéen, nous avons pu recueillir l’analyse des deux entraîneurs notamment Lamine N’DIAYE du Horoya AC et Augustin OSHO d’Enyimba. Pour le technicien franco sénégalais, c’est une victoire méritée de la part de ses joueurs. Par contre, le nigérian parle de pratique mystique.
LAMINE N’DIAYE, Coach du Horoya AC 《Ils méritent largement cette qualification.》
《A (0-0) on était qualifié. Donc il était hors de question de pendre des tiques insensés. On jouait pour gagner. Je pense qu’on a quand même assez bien contrôler ce match. Là si on regarde, on n’a pas concédé beaucoup d’occasions et voilà c’était normal pour nous de gagner ce match. On n’aurait même pu aggraver le score si on n’avait été plus efficaces. Je suis content et quand on gagne on est toujours content. Je pense que les garçons ils le méritent. Ils ont travaillé dure et croyez moi ils ne lâchent pas une seconde. Car ils sont en permanence sous pression et je pense qu’ils méritent largement cette qualification. »
Augustin OSHO, Entraîneur d’Enyimba.
《Le football africain est entrain de reculer.》
《 Si vous jouez un match comme ça, l’objectif c’est de gagner mais ce qui s’est passé ce soir c’est scandaleux pour le football africain. Nous sommes en 2020 on a vu des joueurs du Horoya mettre la poudre utiliser afin de déstabiliser mes joueurs. Le football africain est entrain de reculer. Nous sommes pas contents. Nous ne sommes pas du tout content car le football n’a pas besoin de ces genres de pratique. Et c’est dommage et scandaleux.》

Laissez un commentaire

Cet article vous a plu ? Laissez un commentaire !
Entrez votre nom ici