Le mercredi 17 juillet 2020, la CAF prenait la décision de faire jouer sur un seul match les demi-finales de la Ligue des champions et de la coupe des confédérations. Ainsi le choix porté sur le Maroc pour le Final 4 a poussé les dirigeants des rouge et blanc de Matam de prendre une décision radicale à travers un courrier de suggestion adressé à la Confédération Africaine de Football.

Arrêté à cause de la pandémie COVID-19, la CAF compte bouclée les compétitions inter-clubs très prochainement. Pour celà, l’instance a opté pour la formule Final 4 c’est à dire jouer les matchs de demi-finales en une seule rencontre.

Le Maroc abritera pour la Coupe de la CAF et le Cameroun à été choisi pour la Ligue des Champions. Mais juste après cette annonce, plusieurs clubs ont affiché leur mécontentement sur les lieux qui ont été choisi.

Le seul représentant guinéen engagé dans cette compétition ( Coupe de la CAF ) notamment le Horoya AC a l’absence donc du principe de neutralité, fustige le choix du Royaume chérifien qui doit accueillir le reste des rencontres.

C’est a travers un courrier adressé à l’instance dirigeante du Football Africain que le club d’Antonio Souaré qui doit se mesurer aux Pyramides égyptiens suggère de revenir à l’ancienne formule ( Aller-retour) où de choisir un terrain neutre conformément aux règles édictées par la CAF.

Après le désistement du Cameroun en Ligue des Champions pour le Final 4 , les regards sont désormais braqués sur Ahmad Ahmad et toute son équipe si la CAF va revenir sur l’ancienne version ou se penchera sur le principe de neutralité.

Laissez un commentaire

Cet article vous a plu ? Laissez un commentaire !
Entrez votre nom ici